Imprimer

Formation

Source de renouvellement pour la vie et la mission

« La formation doit aider chacune à faire l’unité de son être dans la foi et la liberté, à vivre de convictions profondes, à se situer avec discernement dans l’Eglise et le monde » (C 33). « La formation est un processus dynamique de transformation de la personne, qui lui permet de vivre une conversion continue, en grandissant dans l’ouverture aux exigences de l'Évangile, de la vie fraternelle en communauté, en vue de la mission » (Cf. Rapport sur la vie de la Congrégation 2014 - 2018 p. 102). La force de l'Esprit, nous encourage à resignifier notre style de vie consacré selon le Charisme de Marie Poussepin, pour devenir un signe lisible du Dieu qui nous habite.

Nous optons pour une formation qui rend visible l’expérience du Charisme par l’annonce de la Parole et le Service de la Charité, qui favorise le dépasser les frontières.

Source : Document du 55ème Chapitre Général - 2019


 

La formation du point de vue du charisme dominicain de Marie Poussepin

 

Noviciat interprovincial à ManizalesNoviciat interprovincial à ManizalesLa Ratio nous dit : La formation dans la Congrégation est inscrite dans la dynamique Appel - Réponse comme un processus vital vers la « plénitude du Christ » qui unifie progressivement, par la Parole et l'action de l'Esprit, notre réalité de femmes chrétiennes, de Sœurs de Charité dominicaine de la Présentation, pour connaître et annoncer Jésus-Christ. (Ratio Formationis P. 30)

Si la formation forme, informe et transforme, nous pouvons découvrir, à la lecture de la vie de Marie Poussepin, qu'elle a été formatrice dès son plus jeune âge.

Le milieu familial, la vie paroissiale, l'éducation qu'elle a reçue des Sœurs de l'Instruction Chrétienne, son appartenance à la Confrérie de la Charité, son engagement comme industriel dans le monde du travail, sa formation humaine et spirituelle et son entrée dans le Tiers Ordre de Saint Dominique... lui ont procuré des éléments pour sa formation personnelle et pour affronter la pauvreté de son temps, avec une vision intégrale de la personne et une sensibilité pour tous ceux qui souffrent.   Depuis la maison familiale, elle a assumé la formation qu'ils lui ont donnée ; on la voit toujours docile, ouverte et disponible pour accueillir et assimiler ce qui lui a été offert, à travers les personnes, les circonstances, les lieux et les possibilités, cherchant la gloire de Dieu et l'action caritative, dans laquelle elle a été initiée dès son enfance.

Déjà à Dourdan très jeune, elle a dû faire face à des situations difficiles et répondre à des décisions de transcendance. Aussi a-t-elle du s’approprier de certaines situations familières avec son frère Claude. Nous la voyons essayer de découvrir ce qui est le mieux pour lui, de le préparer à prendre des responsabilités pour l'entreprise et pour les apprentis en lui donnant des éléments pour son développement et sa croissance.

Marie Poussepin a également été formatrice, et pas seulement fondatrice, pour sa Communauté naissante. En plus de l'école et des soins des malades, elle s'occupe de jeunes filles sans asile et sans ressources, dont plusieurs ont décidé de s'associer à cette vie de charité. Elle les a initiées tant à la connaissance et à l'amour de Jésus-Christ qu'aux tâches professionnelles liées aux objectifs de sa fondation.

Nous savons toutes que l'amour est fécond et nous en avons une preuve de cela. La multiplicité des vocations bien formées, comme le dit Marie Poussepin, a fait du premier siècle de la Congrégation « Le siècle de la charité »

La formation est un processus dynamique de transformation de la personne, qui permet de vivre une conversion continuelle, en s'ouvrant aux exigences de l'Evangile, de la vie fraternelle en communauté, en vue de la mission. « La formation doit aider chacune à réaliser l'unité de son être dans la foi et la liberté, à vivre à partir de convictions profondes et à se situer avec discernement dans l'Église et dans le monde ». C.33

Marie Poussepin formatriceMarie Poussepin formatriceApprofondir la formation aujourd'hui, c'est donner une qualité évangélique à la vie consacrée. C'est un élément décisif. La qualité évangélique est le fruit de la passion, de la vie avec un cœur qui émane de l’amour du Christ et de l'humanité. Lorsque les personnes consacrées vivent avec une qualité évangélique, les communautés deviennent la meilleure école de formation et un stimulant pour ceux qui y vivent et pour les nouvelles générations qui les rejoignent.

Nous sommes toutes convaincues que notre possibilité de continuité et la pertinence de notre réponse dépendent dans une large mesure de la qualité de la formation. Une formation sérieuse est aujourd'hui, plus que jamais, un acte de fidélité incontestable au défi que les situations historiques changeantes nous lancent.

La qualité de notre vie dans ses contenus, son processus d'unification, ses convictions et ses principes, son fondement de base, est une garantie d'authenticité et une exigence de vérité. Pour cette raison, nous avons opté pour une formation qui rend visible le Charisme par l'annonce de la Parole et le service de la charité, qui favorise le processus de dépassement des frontières.

La formation est un appel à respecter les personnes auxquelles nous sommes envoyées et une réponse au Seigneur qui nous envoie. La Congrégation s'est toujours efforcée d'accroître le bagage culturel et humain des sœurs, car elle sait que, par la qualité de notre vie, nous contribuons à la construction du Royaume et que les sœurs envoyées en mission doivent être sérieusement formées. Lorsque la congrégation s'ouvre pour donner de nouvelles réponses missionnaires, le nombre de ses membres augmente. Lorsque l'intérêt pour la formation s'accentue, les départs diminuent, les engagements pris apparaissent avec plus de vitalité et l'impact de la vie des sœurs ne se fait pas attendre.

Le principal lieu de formation est la communauté, en tant que lieu de fraternité, qui transmet la tradition, lieu d’expression de la foi, de célébration. Et son meilleur environnement est la fraternité de la Congrégation, son sens missionnaire, son ouverture universelle, les exigences de la vérité, la prière commune, la foi des autres et l'exercice de la responsabilité mutuelle.

La Congrégation reconnaît la formation comme la première urgence vitale, la plus profonde en termes de qualité humaine, chrétienne et religieuse de chaque sœur en vue de l'identité apostolique et comme un devoir de justice pour l'évangélisation. Le plus grand mérite réside dans la reconnaissance du caractère dynamique de la formation comme processus vital, qui doit intégrer tous les éléments tout au long de la vie dans un exercice permanent de croissance et de conversion vers la plénitude du Christ.

La formation est une exigence d'unité et de structuration de la personne dans la foi. C'est donc la tâche de chacune, en tant que contribution indispensable à la construction de la communauté. Tout ce qui ralentit ou entrave ce « progrès personnel » nuit à la communauté dans son premier devoir, la « communion ».

Le domaine de la formation se présente comme un devoir impératif auquel tous les autres sont subordonnés. Il est de la responsabilité première de la Congrégation, en fonction de sa propre fidélité, de maintenir et de persévérer et de sa créativité, répondre et s'adapter.

N'oublions pas que pour Marie Poussepin, l'exercice de la charité devient une tâche de formation, et c'est ainsi que son œuvre a émergé et s'est répandue.

Vivre la Charité, vivre de la Charité et pour le service de la Charité est l'écho répété par les centaines de Sœurs qui trouvent à Sainville la manière de vivre intensément « la vie que notre Seigneur a menée sur terre » et trouvent dans ce projet unificateur, la voie évangélique du service de la Charité.

Texte : Sr. Angélica Solano Polanía

Formation, œuvre de toute la vieFormation, œuvre de toute la vie


Un défi incontournable

« ...ce type de formation (international, interprovincial et interculturel) comporte en lui-même une richesse : la reconnaissance et la confiance mutuelle, la capacité d’accompagnement, l’apprentissage du discernement, la pratique des rapports mutuels et interculturels... » (cf. Rapport capitulaire, Sr Monique, 2014, p. 61.)

Voici maintenant le temps favorable... Assumer la formation est un défi incontournable pour annoncer Jésus Christ dans l’exercice de la Charité et dans l’écoute attentive de la volonté de Dieu. Dans un monde marqué par de grands changements et contrastes, la formation est vitale. Nous optons pour une formation qui mette l’accent sur :

 

Pour vivre en fidélité à notre vocation

La formation favorise la réponse en fidélité à l’appel de Dieu et la fécondité de notre vie consacrée au service de l’Église et de sa mission. Elle présente un processus de vie consacrée centrée sur la personne du Christ, qui, tout au long de la vie, génère la conversion qui conduit à la croissance, à la synthèse et à l’unification de notre personne, comme Sœur de Charité, Dominicaine de la Présentation.

Source : Document du 54ème Chapitre Général - 2014


 

Appelées par Dieu à la vie, à la foi et à la suite radicale du Christ dans la vie religieuse apostolique, nous voulons Lui répondre en fidélité créatrice au charisme de Marie Poussepin. Au cœur de cette dynamique appel-réponse, la formation est, dans la Congrégation : processus vital « vers la plénitude du Christ » qui unifie progressivement par la Parole et l’action de l’Esprit, notre réalité de femme, de chrétienne, de Sœur de Charité Dominicaine de la Présentation pour connaître et annoncer Jésus-Christ.

 Source : « Ratio Formationis »

Province de BogotáProvince de Bogotá