Lectio Divina : Deuxième dimanche de Pâques. Année B

on 08 Avr, 2021
Affichages : 1352

Bogotá (Colombie), Sr. Mary Plata Cordero, 11 avril 2021.- La joie de la foi dans la communauté de Pâques. 

Télécharger en PDF : 
Lectio Divina - 11-04-2021 fr Download

EVANGILE

Jean 20, 19-31 

C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.

Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus.  

Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara :« Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »

Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » 

Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom. 

CE QUE LE TEXTE ME DIT 

Pâques est l'occasion d'approfondir notre compréhension du merveilleux cadeau de la résurrection de Jésus. En ce 2e dimanche, l'Église nous fait réfléchir au don que Jésus vient nous apporter : la paix.

L'expérience du Ressuscité se déroule au sein de la communauté. C'est la première fois qu'il se manifeste comme le Seigneur ressuscité à ses disciples. Puis, au milieu d'eux, commence chemin de la foi pascale.

Dans cette rencontre, il y a deux moments : Jésus se révèle comme le Seigneur ressuscité et partage avec eux sa propre mission, sa vie et son pouvoir de pardonner les péchés. La réaction des disciples ne s'est pas fait attendre : « ils se réjouissaient de voir le Seigneur ». La présence de Jésus ressuscité fait naître la paix et la joie, ce sont les deux grands dons du Seigneur ressuscité.

MEDITATION 

La peur était le principal état initial dans lequel se trouve la communauté, « ils avaient les portes fermées », ils ont encore la peur du tombeau et ils sont dans le tombeau de la peur et ils ne participent pas à leur vie de ressuscité. Jésus arrive et, par sa parole, il leur redonne confiance : « Je vous apporte la paix ». Selon le récit, la première chose que Jésus répand dans sa communauté est sa paix, pas de reproche ou de plainte pour l'avoir abandonné, seulement la paix et la joie. Et la paix de Jésus est plénitude de vie, sérénité, amour. Le premier don d'une vie pascale est toujours la paix qui bannit les peurs, qui nous ouvre au dialogue et au témoignage, parce qu'elle vient d'une force qui nous transforme, la force de l'Esprit, du Ressuscité ! Il souffle sur eux et leur dit : « Recevez l'Esprit Saint ».

Notre communauté rassemblée reçoit également le don de l'Esprit, le souffle de Jésus ressuscité, qui renouvelle notre vie et nous donne joie et paix le jour du Seigneur.

Thomas n'était pas avec eux, avec sa communauté, le jour de Pâques et il veut « voir le Seigneur ». Comme Thomas, aucun d'entre nous n'a assisté à la manifestation du Seigneur ressuscité, mais aujourd'hui encore, face à nos doutes, la Parole de Jésus nous dit : « Cesse d’être incrédule mais croyant ». Et en communauté, nous avons l'occasion de proclamer, dans un acte de foi, la plus grande confession qu'un disciple puisse faire du Seigneur ressuscité : « Mon Seigneur et mon Dieu ». Il s'agit d'une foi personnelle mais aussi d'une foi communautaire : après Pâques, la communauté retourne à son activité quotidienne, pour témoigner d'une vie fraternelle, qui s'exprime par la solidarité, la prière, la louange, l'Eucharistie et le témoignage d'une joie et d'un bonheur permanents, capables de gagner les autres au Seigneur. C'est ainsi que la première lecture d'aujourd'hui le décrit : « Avec une grande force, les apôtres rendaient témoignage de la résurrection du Seigneur, et ils étaient appréciés de tous ».

Une véritable expérience de Pâques nous fait naître de nouveau ; comme les disciples, nous sentons son souffle créateur et nos vies sont transformées, poussées par son Esprit.

Alors que nous célébrons le 325ème anniversaire de la fondation de notre Congrégation, nous devons faire l'expérience dans nos communautés d'une renaissance à partir de la présence vivante de Jésus au milieu de nous. Tout comme Il est le centre de l'Eglise, Il doit être au centre de nos communautés, de nos groupes apostoliques. Lui seul peut donner l'élan à la communion et renouveler nos cœurs.        

C'est Jésus qui peut déclencher le changement de nos perspectives apostoliques, la libération de la peur et des appréhensions, le nouveau climat de paix et de sérénité dont nous avons tant besoin pour ouvrir les portes afin que Jésus ressuscité devienne présent et que nous puissions partager l'Évangile avec les hommes et les femmes de notre temps.

Que nous puissions passer… 

  • De la peur à la joie ...
  • De l’écoute à faire l’expérience ...
  • De voir à croire...
  • De recevoir à donner ...
  • De croire à témoigner ...
  • De l’égoïsme à l’engagement et la générosité ...

C’est la croissance que la méditation sur les apparitions de Jésus ressuscité nous permet d’atteindre.

ORAISON 

« Seigneur, je t'attends le soir, à la fin de mes jours, dans le silence de l'après-midi qui tombe. Peu importe que mes portes soient fermées. Toi, entre ! Fais-toi présent, fais-moi voir ton visage rayonnant et donne-moi, comme à tes disciples ce jour-là, le don précieux de la paix. Moi aussi, comme eux, je veux voir tes mains et ton côté.  Je veux voir ton amour fait de mains et de cœur percés pour moi.

Jésus : en moi, je trouve beaucoup du Thomas qui doute et qui a besoin de ta présence. Ma faible foi est aussi un combat quotidien pour Te rejoindre, pour être avec Toi, pour sentir Ta présence en moi. Seigneur, j'ai besoin de ton amour, de ta proximité qui comprend ma faiblesse. J'ai besoin que, au contact de ma main avec ta main et ton côté, ton amour me vainque et que je me jette avec une infinie tendresse dans tes bras, en confessant que je suis à toi et que tu es à moi : mon Seigneur et mon Dieu ». Amen

CONTEMPLATION 

Seigneur, donne-nous la FOI, même si ce n’est que comme une petite graine de moutarde, afin que nous puissions être témoins de ton Esprit dans cette société dans laquelle nous vivons. 

  • Remercions le Seigneur pour la Foi reçue au Baptême. Nous nous sentions « bénies d’avoir Cru »
  • Répétons fréquemment au cours de la semaine : Seigneur, augmente ma foi, augmente en nous la foi.
  • Présentez le Seigneur à des personnes qui, selon vous, ont besoin de renforcer leur foi. Priez pour elles.
  • Efforcez-vous de transmettre aux gens de votre entourage la paix et la joie de la Résurrection.

 

CONCLUONS NOTRE APPROCHE DE LA PAROLE en demandant à notre Mère Fondatrice de nous faire... 

Inébranlables dans la foi, fermes dans l’espérance et généreuses dans la charité.