Lectio Divina : Solennité de l'Ascension du Seigneur. Cycle A

on 22 Mai, 2020
Affichages : 2030

Santiago de Cali, Valle del Cauca (Colombie), Sr. Ana Patricia Vásquez Zapata, 24 mai 2020.- « Je serai avec vous tous les jours... ».

Lectio Divina 24/05/2020 fr Download

 

EVANGILE

Matthieu 28, 16 - 20

De leur côté, les onze disciples se rendirent en Galilée, sur la montagne que Jésus leur avait indiquée. Et quand ils le virent, ils se prosternèrent devant lui ; mais certains eurent de doutes. Jésus s'approcha d'eux et leur parla ainsi : « Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez donc et faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici que je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. »De Benjamin West (1738-1820)De Benjamin West (1738-1820)

ÉTUDE DE LA BIBLE

Mathieu commence son évangile en annonçant l'arrivée de l'Emmanuel promis « Dieu avec nous », celui prédit par les patriarches et les prophètes, l'espoir du peuple de Dieu et termine avec les derniers moments de son Ascension au ciel et sa promesse de : « Je serai avec vous... »

Une fermeture magistrale d'un Dieu qui s'approche, descend et devient l'un des nombreux, qui choisit, prépare et envoie, non sans avoir au préalable instruit ses apôtres de leur confier une mission très claire et de leur laisser un message de confiance en Lui.

Avec cette grande fin, un nouvel épisode de l'Église universelle s'ouvre. Jésus apparaît au centre, mais la chose la plus importante dans ce passage est la mission qu'Il leur confie lui-même. Maintenant, ce sont eux qui devront assumer la mission d'apporter la Bonne Nouvelle au monde, d'être les annonceurs de l'Evangile et de révéler le mystère de Dieu. 

LECTURE : QUE DIT LE TEXTE ? 

En Galilée, là où tout a commencé, au bord du lac. Le rendez-vous sur le Mont des Oliviers où il a prié assidûment avec son Père, où il a sué des gouttes de sang avant d'être arrêté, où il a été traité comme un voleur, comme un meurtrier, et maintenant où il monte vers le Père pour être glorifié. Il termine ici son ministère sur terre pour le déposer dans le cœur de chacun de ses apôtres, disciples et adeptes. C'est le moment favorable pour rendre l'Église visible en tant que Corps Mystique de Jésus, pour être rendue visible, annoncée à tous les peuples sans distinction, afin qu'ils deviennent à leur tour des multiplicateurs et des réalisateurs du rêve de Dieu : son Royaume.

Le texte commence par : les apôtres se rendirent en Galilée... sur la montagne où Jésus leur avait indiqué de faire une rencontre avec Jésus ressuscité, le Transfiguré par le Père. Là où il a commencé sa mission et appelé ses disciples, il les envoie maintenant pour être ses témoins dans le monde et la voix qui crie dans le désert pour tous les peuples.

Jésus marche avec ses disciples, les accompagne, les rend capables, les aime et leur permet d'expérimenter la joie de la Miséricorde de son Père. Il fait d'eux ses disciples dans le pas à pas de la vie et les ramène au point de départ où il leur apparaît comme le Ressuscité. Ils y sont arrivés avec des doutes, maltraités, déconcertés, éprouvés dans leur foi, car l'espoir avait été blessé.

Ceux qui l'avaient laissé tomber dans la « nuit noire », il les a rappelés à lui. Ils sont convoqués par leur Maître.

Quand ils le voient ressuscité, le texte dit : Ils tombèrent, face contre terre : certains « l’adorèrent » reconnaissant sa Seigneurie, tandis que d'autres présents doutèrent. Telle était la dimension du Mystère pour un cœur si petit, qu'il n'y avait que le silence...

Et il leur adressa des paroles précises, claires et catégoriques, poussé par la puissance de l'Esprit : "Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre... Il parle avec l'autorité donnée par son Père dans les cieux comme sur la terre, une autorité qui lui permet de les envoyer en mission :... ALLEZ, ils sortent, ne se stagnent pas, partent en vitesse, la mission les presse, les déplace, les désinstalle, les met en route, au départ, dans la dynamique du voyageur qui part avec un message et avec un but très clair : FAIRE... DISCIPLES À TOUS, le proche et le lointain, l'enchanté et le désenchanté, à toute l'humanité ; en les baptisant dans l'eau de l'Esprit au nom de la Sainte Trinité.

Leur apprendre à semer, à prêcher, à concrétiser la proposition de Jésus et du Royaume de Dieu.

Il leur fait une PROMESSE : "...je serai avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde."

ALLER, FAIRE, LEUR APPRENDRE : des actions qui les poussent à être les multiplicateurs de leur Royaume. 

MEDITATION

Qu'est-ce que ce texte nous dit aujourd'hui ? À quoi nous conduit-il ?

C'est un texte court qui nous oblige à aiguiser nos sens pour apprendre à voir, entendre, caresser, percevoir, goûter... et quoi ?

En premier lieu, pour voir, contempler, découvrir Jésus ressuscité dans les événements quotidiens de la vie. Nous ne pouvons pas le laisser mort sur une croix. Ce Jésus qui a donné sa vie et est mort, est ressuscité... aujourd'hui nous le voyons dans la Parole où il envoie ses disciples pour annoncer la Bonne Nouvelle à tous les peuples et faire des disciples, les baptiser au nom de la Sainte Trinité, les enseigner. Aujourd'hui, il nous envoie comme porteurs de ce message de salut. Il nous exhorte à tourner nos yeux vers le ciel où il monte pour connaître le chemin et le destin glorieux où Dieu habite et nous attend.

Mais, nous ne pouvons pas rester là, il est temps de descendre de la montagne, de revenir à la réalité, à la vie quotidienne et d'élever la voix, il est temps d'imprégner notre vie de l'Évangile, selon de Jésus ressuscité, de vivre avec un sens à chaque instant et de nous laisser brûler le cœur, avec un désir de l’infini afin que nos attitudes, nos pensées, nos sentiments et nos rêves soient en accord avec le rêve de Dieu en chacun de nous. Ce n'est pas facile, mais c'est possible. Parce que le cœur humain se débat entre ce qu'il rêve, ce qu'il pense, ce qu'il ressent et ce qu'il fait, mais c'est possible parce que notre être n'aura de cesse jusqu’à ce qu’il rencontre son créateur face à face. Il a promis à ses disciples : Je serai avec vous pour toujours jusqu'à la fin du monde, maintenant ces mêmes mots résonnent dans notre être... Nous ne devons pas avoir peur, Il est fidèle et nous rend capables, Il nous donne la grâce d'accomplir la mission qu'Il nous a confiée.

Maintenant, je médite et je me questionne :

- Ai-je été attentif aux appels que Jésus m'a lancés ?

- Ai-je découvert Jésus ressuscité dans ma vie ?

- Que me dit le Seigneur aujourd'hui face à la réalité que je vis ?

- Jésus est-il le Seigneur de ma vie, celui que j'adore ? 

PRIERE : QU'EST-CE QUE JE DIS OU DISONS AU SEIGNEUR ?  

Me voici, Seigneur, pour Te louer, Te bénir, rendre gloire à Ton Saint Nom.

Pour te remercier de ta grande bonté et de ta miséricorde, car même si tu connais ma fragile argile, tu m’appelles encore, tu me cherches et tu comptes sur moi.

Me voici, Seigneur, dépouillé de moi-même, prosterné à tes pieds, devant ta présence eucharistique. Toi mon bouclier, mon rempart, Toi le Rocher qui me sauve. Donne-moi la grâce de te reconnaître Ressuscité dans le quotidien de ma vie, dans mes sœurs, dans mon prochain, dans le visage de celui qui vient à moi et qui crie au secours...

Merci, Seigneur, parce que tu me confies une mission et m'envoie annoncer ce que j'ai vu, senti et entendu en marchant avec toi, pour élever ma voix et le dire au monde sans crainte : comment mon cœur a brûlé lorsque tu m'as tendu la main et m'a tendrement révélé ton amour. 

CONTEMPLATION : COMMENT INTÉRIORISER LA PAROLE ?

Je contemple en silence le Mystère et je m'en délecte...

Je laisse saturer les entrailles de mon être et résonner ses mots…

Je vibre au rythme de sa parfaite compagnie :

« Je serai avec vous pour toujours jusqu'à la fin du monde ».