Lectio Divina : Sixième Dimanche de Pâques. Cycle A

on 11 Mai, 2023
Affichages : 489

Pour imprimer, cliquez sur le bouton des paramètres situé dans ce coin supérieur droit ⇑

Cali (Colombie), Sr. Ofelia Vargas González, 14 mai 2023.- “Je vous enverrai l’Esprit de vérité”.

 

EVANGILE

 Jean 14, 15-21.

 Jésus disait à ses disciples :
« Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements. Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : l’Esprit de vérité, lui que le monde ne peut recevoir, car il ne le voit pas et ne le connaît pas ; vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il sera en vous.
Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous. D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi. En ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et moi en vous.
Celui qui reçoit mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi, je l’aimerai, et je me manifesterai à lui. »

ORAISON

Au nom du Père, au nom du Fils, au nom du Saint-Esprit ; nous sommes ici, pour louer et remercier, bénir et adorer, nous sommes ici, Dieu Trinité d'amour.

ETUDE DU TEXTE

Jésus n'est pas venu faire des discours sur ce qu'est le Père lui-même et le Saint-Esprit. Il a vécu uni dans une parfaite communion trinitaire et cette communion l'a maintenu en action, annonçant la Bonne Nouvelle : « L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m’a oint » Qu'est-ce qui ne va pas avec Jésus ? Pour quoi a-t-il été oint ? Pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres... (Lc 4,18-22a).

"S'ils m'aiment, ils garderont mes commandements" (Jn 14,15) "Celui qui garde mes commandements et qui les suivent est celui qui m'aime". Pour continuer à être présent, Jésus demande au Père d'envoyer un autre Consolateur" (Jn 14,16). L'Esprit continue l'œuvre de Jésus en inspirant et en faisant comprendre aux disciples la vérité complète, en renforçant leur foi contre le mensonge du « monde » et en les aidant à vivre le nouveau commandement de l'amour. (Jn. 14,21). Accomplir, garder, vivre, est une exigence fondamentale dans cette alliance d'amour entre Dieu et les hommes.
 
"Et je demanderai au Père, et Il vous donnera un autre Paraclet (une autre Personne) pour être avec vous pour toujours, l'Esprit de Vérité" (Jn 14, 16-17a). Son Esprit habite en nous. « Je ne te quitterai, ni ne t'abandonnerai, je serai à nouveau avec toi ». (Jn 14,18). « Bientôt le monde ne me verra plus, mais vous me verrez, car je vis et vous aussi vous vivrez » (Jn 14, 15-17), c’est la première des cinq annonces de Jean : la venue du Paraclet ou Esprit qui leur donne la lumière pour atteindre la vérité complète. Ils comprendront (Jn 14,19 et 15,26-27) "L'Esprit me rendra témoignage et vous aussi"... (Jn 16,13) "L'Esprit vous conduira la vérité toute entière"
 
Jésus nous donnera un défenseur, le Paraclet que signifie cadeau, don de Dieu, défenseur, support pour nous empêcher de tomber, compagnonnage, réconfort, maître.
 
« L’Esprit de vérité, lui que le monde ne peut recevoir» (Jn 14, 17b) Le « monde », la société fondée sur l'injustice, sur le manque de solidarité, de compassion et de miséricorde, ne connaît pas cet Esprit, car il n'a aucune sensibilité, aucun souci pour la justice et la vérité.

En disant au revoir aux siens, Jésus fait connaître quel est le point de rencontre de Dieu avec l'humanité : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure » (Jn 14,23).
 

MEDITATION

Jésus dit au revoir à ses disciples. Il les voit tristes et découragés. Bientôt, ils ne l'auront plus. Qui peut combler ce vide ? Jusqu'à présent, c'est lui qui a pris soin d'eux, les a défendus des scribes et des pharisiens, a soutenu leur faible et chancelante foi. Il leur a révélé peu à peu la vérité de Dieu et les a initiés à son projet d'humanisation.

Jésus leur parle passionnément de l'Esprit. Il ne veut pas les laisser orphelins. Lui-même demandera au Père de ne pas les abandonner, de leur donner "un autre Avocat" afin qu'il "soit toujours avec eux". Jésus l'appelle "l'Esprit de vérité". Qu'y a-t-il de caché dans ces paroles de Jésus ?
 
S'ils m'aiment, dit-il, ils m'écouteront. Il leur dit cela parce que bientôt il va être violemment séparé d'eux. Le drame de la séparation, alors qu'ils étaient avec lui à peine depuis trois ans, a provoqué une crise dans la communauté. Crise qu'ils ont dû surmonter avec beaucoup d'efforts. Aujourd'hui, il nous est impossible de nous faire une idée de ce que cette situation impliquait pour ce petit groupe menacé. Jésus était leur Seigneur, leur maître, leur seule valeur, le seul centre de leur vie.
 
Jésus croyait en eux, bien plus qu'ils ne croyaient en eux-mêmes... comme cela nous arrive aujourd'hui dans les moments de désespoir, de confusion, d'agitation. Cet « Esprit de vérité vit avec nous et est en nous ».
 
Cet « Esprit de vérité » vient et nous invite à nous ouvrir à sa vérité en écoutant, accueillant et vivant son Évangile, il fait de nous des témoins. Notre tâche est de vivre la vérité de l'Évangile et « d'aimer Jésus en gardant ses préceptes », car « celui qui les garde ou les vit, c'est celui qui m'aime ; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père et je l'aimerai et je me manifesterai à lui ». Ici, Jésus révèle un projet de continuité.
 
Cet « Esprit de vérité » est à l'intérieur de chacun de nous, nous défendant de tout ce qui peut nous séparer de Jésus. Il nous invite à nous ouvrir avec simplicité au mystère d'un Dieu ami de la vie. Jésus a dit un jour : « Quiconque est dans la vérité écoute ma voix. C'est vrai, cet Esprit de Vérité est la nouvelle voie ! de la présence de Jésus auprès des siens. Il nous invite à vivre dans la vérité au milieu d'une société où le mensonge est souvent appelé stratégie : stratégies d'exploitation, d'affaires ou de marketing ; à l'irresponsabilité, à l’intolérance ; à l'injustice, à l'ordre établi, à l'arbitraire, au mépris de la liberté, par manque de respect, de sincérité...
 
Après la résurrection, ils savaient que Jésus était vraiment vivant, mais ils n'avaient pas perçu la chaleur de son regard, de ses paroles, tendres ou exigeantes, toujours pleines de bonnes nouvelles. Sa présence physique leur manquait et en même temps ils sentaient intensément sa présence réelle, vivante, intérieure, dynamique.
 
Je vous enverrai mon Esprit qui signifie littéralement souffle de vie, air. Ainsi, comme le souffle qui entre dans le corps et donne la vie, les premiers chrétiens ont compris que la présence de Dieu était en eux. La communauté de Jean réfléchit et voit que Jésus ne les a pas laissés orphelins, que son Esprit vit en eux. Toute notre vie est appelée à être une vie animée et conduite par l'Esprit, envoyé par le Père (14,16) ou par le Père au nom de Jésus (15,26). Ce n'est qu'ainsi qu'elle peut être une vie dans l'obéissance au commandement d'amour qui assure la demeure de Dieu parmi les hommes, (14,23).
 

ORAISON

Reste avec nous Seigneur !
Fais que nos cœurs brûlent comme le tien,
dans le feu sacré de ton Esprit,
qui est le feu qui purifie et sauve ;
feu d'Amour,
feu de la Vie et de la Vérité,
feu de Justice et de Sainteté.
Reste avec nous, Seigneur !
Reste avec nous aujourd'hui et toujours!
Marche à nos côtés.
Écoute nos peines.
Accompagne nos pas au quotidien.
Illumine notre chemin de ta lumière,
Conduis-nous au Père
qui nous attend toujours à bras ouverts
pour nous enlacer l'un contre l'autre,
et qui nous donne son Amour, sa Vie et sa Bonté.
Reste avec nous, Seigneur !
Reste avec nous tous les jours!
Reste aujourd'hui, demain et toujours!
Amen.
 

ENGAGEMENT

Une Communauté où Jésus est le centre, est animée par son Esprit. Elle est appelée à vivre l'amour effectif qu'il a lui-même vécu et enseigné, rendant présent le Règne de Dieu. L'amour auquel Jésus se réfère est de prendre la décision de favoriser l'Unité, pas l'uniformité, la tolérance sans arrogance, la croissance sans se sentir au-dessus des autres et la dignité de la vie, sans discrimination des personnes. Difficile, mais la réalité est que nous sommes des filles et des fils, des sœurs et des frères, parce que nous avons le même Père. Nous participons à la même histoire et nous sommes responsables du même Projet.

Cette invitation crédible s'adresse à tous. La présence de l'Esprit de Jésus est si réelle et concrète que même Jean nous dit comment nous pouvons la voir, chez ceux qui accomplissent le commandement de l'amour que Jésus nous a enseigné par ses paroles et nous a montré par son dévouement. Il nous faut prendre une conscience urgente que la Résurrection de Jésus exige des processus de transformation au niveau personnel et communautaire, que nous vérifions nous-mêmes parce qu'ils s'expriment dans l'ouverture, la capacité de pardon, par le service, l'accueil, la solidarité et la miséricorde. L'amour qui vit, coule et remue dans notre monde depuis des milliers d'années et il sera toujours là. C’est le meilleur signe que Dieu appelle en permanence à travers sa Parole et que la réalité, nous renouvelle, nous pousse à chaque instant et nous demande de continuer son Projet. Il faut que nous lui prêtions notre temps, notre visage, notre voix, nos yeux, nos mains.

De cette façon, il pourra se rendre présent ; il pourra se manifester à beaucoup d'autres qui ont un besoin urgent de lui et ne peuvent pas le trouver. Jésus nous a également assuré que si nous sommes capables de nous donner à Dieu comme il l'a fait, l'expérience sera douloureuse et prendra la totalité de notre être, jusqu’aux tripes. Mais aucun autre chemin ne mène là où il est, à la vie en plénitude.

METTONS-NOUS FACE A L’EVANGILE

  • Quel sens l'Église peut-elle avoir si nous laissons l'Esprit de vérité se perdre dans nos familles, nos institutions et nos communautés ? Pourquoi ?

  • Qui peut la sauver de l'auto-tromperie, des déviations et de la médiocrité générale ?

  • Comment annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus dans une société qui a tant besoin d'encouragement et d'espérance ?

  • Où et comment peut-on envisager l'action de l'Esprit de Dieu en chacun de nous ?