Projet d’intervention sociale dans Ciudadela Nueva Girón

 COMMUNAUTÉ DE SAN JOSÉ – SAN JUAN GIRÓN (SANTANDER) - COLOMBIE

 - Assister la pastorale de la santé, fournir des espaces pour la promotion humaine et rester proches de ceux qui ont été marginalisés -

  

Ciudadela Nueva GirónCiudadela Nueva GirónCiudadela Nueva Girón (Santander-Colombie), Équipe des projets solidaires.- En 2005 la province de Bucaramanga choisie d’accompagner beaucoup de familles de Girón (Santander) qui affectées par la vague d’hiver, vont se réfugier dans le territoire des Bambúes. Cette action part de la communauté située dans le quartier Santa Cruz pour renforcer le travail d’évangélisation de la paroisse, assister la pastorale de la santé, fournir des espaces pour la promotion humaine et rester proches de ceux qui ont été marginalisés à cause des phénomènes naturels ou par les conséquences du conflit armé, dans cette région du pays. L’administration municipale fait face au problème de ces familles en construisant un ensemble de 1200 logements de « développement progressif » appelé Ciudadela Nueva Girón, les sœurs de la communauté locale Saint Joseph, dans un processus de recherche et de discernement, décident en 2009, continuer d’accompagner la population vulnérable, choisie par la mairie pour déménager dans de nouvelles maisons.

TRAVAIL DE LA COMMUNAUTÉ DANS LA CIUDADELA NUEVA GIRÓN

Dans son engagement pour donner des réponses opportunes et concrètes aux besoins d’évangélisation et promotion, les sœurs de la communauté Saint Joseph, en plus d’accompagner le processus de déménagement des familles, elles commencent à intervenir à des programmes d’éducation de la famille, de la vie en commun, dépassement de conflits et génération de revenus.

Peu à peu elles créent réseaux et alliances stratégiques avec d’autres institutions pour renforcer l’engagement avec cette population très vulnérable : l’Administration Municipale de Girón, la Corporation de la Meseta de Bucaramanga, l’Organisation Féminine Populaire, quelques universités de l’environnement.

 PROJET DE DÉVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ENDOGÈNE

En 2013, la communauté des Sœurs de la Charité Dominicaines de la Présentation de la Sainte Vierge ont l’opportunité de renouveler l’accord « Marco de cooperación interinstitucional » avec l’Université Autonome de Bucaramanga (UNAB), abonné l’année 2011. Cet accord a comme objectif joindre les efforts pour le développement de programmes et projets pour le bénéfice de la population vulnérable, par actions académiques, consultation et recherche. En le renouvelant, les deux parties, accordent concevoir un plan de développement communautaire endogène pour répondre aux besoins de la population de la Ciudadela Nueva Girón. Ce projet comprend deux étapes :

1. Phase de recherche

C’est une première tentative d’approche à la réalité, dans laquelle interviennent, en plus des sœurs, professeurs d’université, étudiants et population de la Ciudadela, surtout des femmes. On recherche sur les aspects que la population de la Ciudadela considère importants pour son développement : santé, éducation, génération de revenus, les politiques publiques et l’infrastructure sociale. Dans cette première étape, on réaffirme l’importance de l’implication et participation de toute la population pour concevoir et mettre en œuvre un modèle de gestion que soutienne la durabilité et l’impact maximal des programmes, pour le bénéfice de la communauté. 

2. Phase de formation et organisation communautaire

La formation est considérée comme l’axe fondamental du projet et autour d’elle, la population est mobilisée. Compte tenu de la richesse potentielle des femmes de la Ciudadela, on organise trois groupes de femmes :

- Les dirigeantes, formé par les représententes de sept secteurs de la Ciudadela. Leur formation est orientée vers le développement de leurs capacités : leadership, appel et engagement social, et sentiment d’appartenance à la communauté.
- Les femmes d’affaires, ayant une capacité de gestion pour des économies solidaires. Elles reçoivent une formation d’après le modèle *Canvas.
- Les femmes du groupe d’Organisation Communautaire, assument l’engagement d’être force d’unité de service en créant des espaces de participation et la liaison avec d’autres organisations et avec la Paroisse..

LES LEÇONS APPRISES

Avoir accompagné la population de la Ciudadela au long de ces années, a permis aux sœurs souligner les aspects qui se démarquent comme des leçons fondamentales dans des processus comme ceux-ci :
 
  • Générer des processus d’intervention dans une communauté à haut risque d’exclusion sociale, nous a conduit à changer notre propre paradigme pour accompagner, assister et responsabiliser les femmes, à maintenir leur motivation sans recourir aux stimuli paternalistes ou économiques.
  • Les solutions aux besoins spécifiques et réels ne sont pas nos idées mais sont les femmes mêmes qui nous indiquent ce qu’elles ont besoin, quelles sont les solutions et quelles les stratégies à employer.
  • Les processus sont lents, demandent du temps, invitent à la patience, à la valeur partagée, au sens de l’espérance et doivent se concentrer sur le renforcement du noyau familial et à la restauration de leurs valeurs.
  • Les bénéficiaires –acteurs du processus- « sont nos évangélisateurs ». Ils sont les acteurs de leur propre développement, responsables du déploiement de tout leur potentiel humain et communautaire vers l’amélioration de leur propre qualité de vie et celle de leurs concitoyens.
  • Créer chez les bénéficiaires la conscience que la meilleure façon d’exercer l’organisation communautaire est par la formation et la gestion de la communauté elle-même.

Album photos...

myFlickr