Bolivie : Quarante jours pour la vie

on 19 Jan, 2021

La Paz (Bolivie), 19/01/2021, Communauté Alto Obrajes.- Quarante jours pour la vie, vaincra l’avortement par la prière et le jeûne. « Quarante jours pour la vie » est une campagne internationale à laquelle participent plus de 60 Pays. La Paz, capitale de la Bolivie, y a participé officiellement durant 4 ans et depuis cette année, s’y sont associées six autres villes.

La mission consiste à réunir dans un esprit d’unité, le corps du Christ face à des centres où se réalisent des avortements, durant 40 jours de prière, jeûne et intégration communautaire, d’activisme pacifique, avec la proposition d’inviter au repentir et de chercher la faveur de Dieu, pour que changent les cœurs et les mentalités, passant d’une culture de mort à une culture de vie, mettant ainsi un terme à l’avortement.

Pourquoi prions-nous face à ces centres où se réalisent les avortements ?

- Parce que priant visiblement en ce lieu, nous donnons le témoignage que tous les jours, il y a là, une bataille entre la vie et la mort, qu’il y a une injustice très grave par laquelle se perdent des vies innocentes.
- Parce que notre présence visible de prière devient, pour la personne qui va réaliser un avortement, une ultime opportunité pour changer son cœur.
- Nous prions pour la conversion du personnel médical qui participe à ce crime de l’avortement.

C’est pourquoi notre présence est importante face à ces centres de mort où nous sauvons des vies et des âmes. Là est l’unique objectif de la campagne. Jusqu’à maintenant, au niveau mondial, 16 742 bébés ont été sauvés de l’avortement ; 190 travailleurs des centres d’avortement ont renoncé à leur travail ; 104 centres d’avortement ont été fermés. Au niveau mondial, 6 428 campagnes se sont déroulées dans : 61 pays, 855 villes, avec un million de participants et 19 000 églises.

Etant donné que l’objectif général du plan de justice et paix pour la Province est : « assumer et donner une nouvelle impulsion à l’option pour la justice et la paix, à l’engagement face à la vie et à la sauvegarde de l’environnement (soin de la maison commune) pour donner une réponse à l’advenir historique de nos frères, selon les appels de l’Eglise », Madame Judith Calcinas, laïque qui fait partie de la catéchèse familiale en tant que Pareja Guía et est du groupe Marie Poussepin, participe à cette campagne de défense de la vie.

La flecha señala a Judith CalcinasLa flecha señala a Judith Calcinas