L'Afrique salue Marie Poussepin - 1

on 09 Mai, 2020
Affichages : 2117

Afrique, 08/05/2020, Sr. Pélagie Kaboré.- « Marie Poussepin a vu ce qui était bien aux yeux de Dieu et elle l’a accompli ». Son œuvre se poursuit encore dans l’Eglise et dans le monde à travers ses sœurs. L’année de grâce en l’honneur du 25e anniversaire de sa Béatification, nous permet de connaitre et d’approfondir sa vie et son charisme, de lui rendre hommage et de revitaliser notre mission de charité. C’est ainsi que les sœurs et laïcs de la Vice-Province d’Afrique à travers une série d’œuvre artistique ont voulu saluer avec déférence la sainteté de Marie Poussepin.

HOMMAGE À MARIE POUSSEPIN

Marie POUSSEPIN notre mère, merci pour ton témoignage de vie.

Fille noble de Dourdan,
Fille de Claude POUSSEPIN,
Et de Julienne FOURRIER,
Fille bien aimée de Dieu.

Femme au buste cour et à la carrure assez large,
Femme de petite taille, robuste et résistante,
Femme au visage ovale aux traits réguliers,
Femme dont le visage est empreint de sérénité et confiance.

À vingt-deux ans tu étais déjà responsable,
Et tu as pris en charge ton père et ton jeune frère.
Avec courage et abnégation, tu as redressé la situation familiale
Et as aussi fait œuvre de charité auprès des jeunes apprentis.

Les épreuves t’ont donné une maturité précoce,
Un savoir-faire et une ténacité courageuse face aux difficultés.
Réaliste et persévérante, tu as été une femme qui voit bien et loin ;
Animée d’une charité concrète, tu avais une intuition clairvoyante.

Émue par la misère des Hommes,
Tu quittas Dourdan pour Sainville,
Où tu établis une communauté,
Une communauté du tiers Ordre de Saint Dominique.

Une communauté pour le service de la charité,
Une communauté christo-centrique,
Une communauté sous la protection de la Vierge Marie,
Une communauté dont nous sommes le fruit.

Après quatre vingt dix ans de vie toute donnée à Dieu et aux autres,
Tu entres dans la paix de ton Seigneur en silence,
Après nous avoir montré le chemin,
Après nous avoir donné le bel exemple.

Marie POUSSEPIN notre mère,
Voilà 25 ans que tu as été élevée au rang des bienheureux.
Quelle grâce et quel bonheur de partager la vie de ton Seigneur,
Quelle joie de donner ta vie au Seigneur ton bien aimée.

Marie POUSSEPIN notre mère,
Merci, merci pour ton don total,
Merci pour tout ce que tu fis pour nous,
Intercède auprès de Dieu pour notre monde en détresse.

Marie POUSSEPIN notre mère, merci pour ton témoignage de vie.

 
Sr. Clémentine KOAMA et Sr. Pauline ILBOUDO
 

ACROSTICHE À NOTRE BIENHEUREUSE MARIE POUSSEPIN

Passionnée de faire advenir le règne de Dieu, humblement et vaillamment, elle accomplit sa tâche.
Ouvrière de la providence, elle légua à ses sœurs la charité, âme de sa congrégation et le zèle pour l’instruction
Unie à ses sœurs en esprit et de cœur, elle leur recommanda le travail, la pauvreté et la
Simplicité en toute chose qui feront d’elles des servantes humbles, modestes et dévouées
Silencieusement œuvré sans regard sur elle-même, elle marchait selon les vues de Dieu.
Et nous aujourd’hui, filles de Marie POUSSEPIN, courageuses et déterminées, nous comptons sur la
Providence divine et promettons de continuer l’expansion de cette belle œuvre
Inspirée de Dieu Lui-même sur toutes les contrées de la terre par sa grâce.
Notre bienheureuse Marie POUSSEPIN, priez pour nous !

Marie POUSSEPIN fut une femme au cœur brûlant de charité, sans peur pour ses contemporains.
Animée d’une confiance inébranlable en Dieu par l’Esprit, elle s’est faite Apôtre Social au
Regard fixé sur Dieu seul et penché avec prédilection sur les plus pauvres et les miséreux.
Inlassable et débordante en charité, son dévouement était de tous les instants.
Efficace et souple en clairvoyance, elle eut une existence héroïque qui fait de sa vie une page d’évangile.

 

 Rosalie ZOUNGRANA, novice de 2ème année
 

POÈME : MARIE POUSSEPIN ; FEMME DE CHARITÉ

1) Marie Poussepin, femme douce, femme charitable.
Tu grandis à l’ombre d’une famille honorable et secourable.
Femme attentive avec un cœur de bonté et d’amour.
Tu es toujours venue en aide et au secours,
Et voilà qu’avec ton regard lucide et clairvoyant.
Face à la misère de Sainville ton cœur de mère ne resta indifférent.

2) Femme douce, femme missionnaire et d’espérance.
Femme de foi, de travail et de providence.
Femme minutieuse, généreuse et travailleuse.
Tam - Tam tendu qui gronde sous la misère de Sainville.
Marie Poussepin, tu es comme un fruit mûr à la chair ferme.

3) Marie Poussepin, femme douce, femme charitable et aimable.
Femme généreuse, disponible et adorable.
Ta manière exemplaire suscita une vigoureuse famille religieuse.
Tes filles entretiennent ce zèle d’amour en Afrique, en Amérique, en Europe, en Asie
Et dans le monde. Quelle joie quand on voit courir, voler pour le bonheur des âmes.
Quelle vie stimulante quand on les voit répandre la joie dans les âmes.

4) Femme douce, mère aimable et charitable.
Femme innovatrice et mère au courage de lion.
Mère attentive aux cris de ses enfants chéris.
Marie, tu es comparable à un soleil rayonnant.
A ton exemple, tes filles répandent la lumière et la consolation dans leurs milieux,
A travers les services d’éducation, de la santé et la pastorale paroissiale.

5) Femme douce, femme disponible et pleine d’admiration.
L’Eglise ne resta indifférente à ta béatification.
Les années se sont écoulées jour après jour, il y a de cela vingt-cinq ans.
Tes filles avec elles te disent : joyeux anniversaire de ton jubilé d’argent.
Hommage à toi Bienheureuse mère Marie Poussepin.
Qui, par ta vie nous a fait comprendre le prix du sacrifice.

Communauté du Noviciat

CHANT : CRI DE CŒUR DE MARIE POUSSEPIN POUR UN MONDE MEILLEUR

1) Marie Poussepin, avait un rêve.
Elle rêvait pour une terre plus belle.
Le rêve d’un monde meilleur. (Bis)
Son rêve d’une terre nouvelle où plus personne ne gémira.

2) Son âme était triste à en mourir.
A force de voir tant de souffrance.
En voyant la misère de Sainville.
Son rêve d’une terre nouvelle où plus personne ne gémira. (Bis)

3) Son rêve pour une terre nouvelle.
Une terre où tous se réjouiront.
Son rêve d’une terre plus belle.
Qui verra fleurir la charité.
Son rêve d’une terre nouvelle, où plus personne ne gémira. (Bis)

Communauté du Noviciat