De l'Aconcagua, deux contributions

on 17 Nov, 2020
Affichages : 1389

Chili, 17/11/2020.- Deux contributions de l'Aconcagua pour clôturer la célébration du 25e anniversaire de la béatification de Marie Poussepin.

Un très grand cadeau de Dieu et de ma Vice-Province que j'ai accueilli avec une joie et une humilité immenses

Juana Estela Rubio Díaz .- Je m'appelle Juana Rubio Díaz, Chilienne. Je suis profondément reconnaissante à Dieu de pouvoir donner mon témoignage dans la commémoration de la béatification de Marie Poussepin, 25 ans se sont découlés depuis ce grand événement pour la Congrégation des Sœurs Dominicaines de la Présentation et pour l'Eglise. Je me souviens qu'au noviciat, avec mes compagnons, nous avons dû mettre dans un album la vie de Marie Poussepin. De plus, nous avions un cours sur l'histoire de la Congrégation. Pour moi et les autres novices, c'était merveilleux d'entendre notre maîtresse nous raconter la vie et l'œuvre de Marie Poussepin, ainsi que sa présence missionnaire dans différents contextes et cultures. Avec joie et enthousiasme, nous avons été transportées dans l'imaginaire non seulement à Dourdan, Sanville, Janville, Rome, mais aussi dans différents pays d'Asie, d'Afrique, d'Amérique.

Et, le thème qui ne pouvait pas être manqué était : comment se déroulait le processus de béatification. Nous étions heureuses de connaître son héritage et rêvions du moment où sa sainteté pourrait être reconnue.

Déjà, en tant que Sœur de vœux temporaires, j'ai eu la grâce d'être envoyée à Queilen, au sud du Chili, pour la fondation de la première maison dans le Chili insulaire, dans la grande île de Chiloé, où, avec un curé très missionnaire, nous avons eu le privilège de partager la foi avec des gens accueillants et simples.

L'affection, la générosité et l'enthousiasme des gens étaient admirables. Et le 14 de chaque mois, nous nous sommes réunis avec un groupe de personnes pour prier, partager la Parole de Dieu et prier pour la béatification de Marie Pousepin. Et, que ne serait pas notre gratitude et notre joie lorsque nous avons été informés que notre Fondatrice serait béatifiée par le Pape Jean-Paul II. Toute la congrégation a été remplie de joie à l'occasion de cet événement tant attendu.

Et que dire lorsque, dans le même processus, j'ai été informé que j'irais à la béatification au nom de mes Soeurs de voeux temporaires ! Un très grand cadeau de Dieu et de ma Vice-Province que j'ai accueilli avec une joie et une humilité immenses.

Lorsque j'ai vu son image accrochée sur la façade de la Basilique, mon cœur battait si fort qu'il semblait m'échapper. J'ai ressenti une grande fierté et une grande émotion en pensant à chaque endroit où cette image, peut-être plus petite mais non moins importante, était vénérée à ce moment.

Participer à l'Eucharistie de béatification avec des personnes de tant de pays, de cultures et de présences missionnaires m'a permis d'expérimenter la puissance de la Charité et l'unité d'un seul Esprit, celui de Marie Poussepin.

Je me souviens aussi que j'ai porté les lettres que les enfants de la Reine ont écrites au Pape Jean-Paul II ; j'ai eu l'occasion d'être très proche de lui et de lui dire que je venais du Chili ; non seulement il a reçu les lettres, mais il y a répondu.

De Rome, nous sommes allés en France pour visiter Dourdan, Sanville, Janville, Tours, La Grande Breteche... En parcourant ces lieux, j'ai senti qu'à travers mon album du noviciat, je les avais déjà rencontrés. Mais, en étant là, j'ai ressenti à nouveau cet Esprit des origines, où Marie Poussepin priait et pensait à ses jeunes et à ce qu'elle voulait pour eux.

Aujourd'hui, je pense que ce cheminement a changé ma perception de la vie, de la Congrégation, et dès que j'ai vu les sœurs de la Vice-Province, je les ai transmises et je les ai remerciées de tout mon cœur et avec beaucoup d'émotion parce que j'ai compris que pour elles, il n'était pas facile d'être loin de leur pays, de leurs racines, de leur culture, de leur famille. Et que malgré cela, elles étaient des religieuses joyeuses, capables de tout quitter pour suivre le projet de Dieu.

Aujourd'hui, de nouveau d'un autre chemin comme laïque, je remercie la Congrégation pour tout ce qu'elle m'a donné, parce que je suis heureuse et avec une spiritualité qui me permet de transmettre l'Évangile aux enfants de mon école dans la Commune de Litueche.

Merci aux Sœurs pour votre dévouement, pour votre fidélité à l'Eglise, et surtout pour avoir rendu possible aujourd'hui dans le Cône Sud, le projet de Marie Poussepin "Apôtre Social de la Charité".

Joyeuse Marie Poussepin

Sandra Ximena Barahona Arenas, Missionnaire Présentation.- En hommage au 25e anniversaire de la béatification de notre fondatrice Marie Poussepin, ce poème inspirant est issu d’un cœur reconnaissant d'une laïque missionnaire présentation.

Joyeux, toutes les créatures célestes de Dieu
pour le cœur généreux donné à Marie,
qui a embrassé l'amour du plus haut des cieux
pour recueillir la charité dans sa main.

Joyeuse, elle qui de façon prodigieuse
tracé des itinéraires de dévouement,
de la vocation et de la mission dans des champs,
des villes et des paroisses sans fin
montrant que Dieu accueille ses enfants.
 

Joyeuse, elle, son expérience de Dieu,
sa vie est un cadeau exquis offert au monde
dans le fleuve qui déborde du service aux autres
entourant toute la terre qui a accueilli sa voix.

Joyeuse, celle qui dans la fraternité communautaire
répond à l'inspiration divine du Très-Haut
de parler à Dieu au quotidien
en amenant le dialogue avec Lui à la méditation.
 
Joyeuse, joyeuse Apôtre Social de la Charité,
missionnaire dans tous les coins du temps et de l'espace,
montrer un Dieu qui, dans la miséricorde,
accueille le cœur humain qui cherche son éternité.
 
Joyeuse, qui de Dourdan à Sainville prend la route
en commençant une œuvre de la Providence de Dieu,
chez les jeunes et les enfants, les personnes âgées et les malades,
où tous peuvent trouver une mère, une sœur et un témoin.
 
Joyeuse, Marie Poussepin qui dans son plus grand héritage,
ses sœurs, sont l'âme de la communauté
accueillir la prière et l'étude constantes
pour vivre la fraternité dans la prédication de service.
 
Joyeuse, vous êtes Marie, une femme simple et forte
choisie comme instrument de charité par Dieu,
pour l’utilité de la Paroisse qui appelle
au service de l'Église pèlerine qu'elle convoque.
 

Joyeuse, aujourd'hui, bien-aimée mère fondatrice
qu'en trois siècles d'intuition missionnaire
les continents des vocations ont émergé
où nos frères et sœurs avaient besoin de ta voix.

Joyeux, les sœurs et les missionnaires laïcs
que sous votre fidèle protection dominicaine
suivent vos pas dans la prière commune
dans la prédication inspirée de votre charisme.

Joyeuse, vous êtes Marie Poussepin de Dourdan
vous allez à Sainville avec la communauté naissante.
A Janville de la Beauce pour se reconstituer
et partout dans le monde, sans fin, pour se développer.
 

Joyeuse, c'est toi, bienheureuse Marie Poussepin
Que vous restiez dans tous les coins du monde,
Bénissez nos pas, bénissez votre mission
A la gloire du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.